La Prévention Spécialisée

Les origines de la Prévention Spécialisée

« Il y a un effort de pénétration qui exige une psychologie particulière. Il faut connaître la langue, les mœurs, les traditions de ces milieux, considérés comme en marge de la société. »

Fernand Deligny – Graine de crapule
la prévention spécialisée fernand deligny

Les prémices dans les années 40 : Fernand Deligny a été l’un des pères de ce que l’on nommera par la suite « la Prévention Spécialisée », considérant que le sujet se construit à l’intersection d’une multitude de milieux comme l’école ou la famille, et à la rencontre de nouveaux milieux qui suscitent des opportunités nouvelles.

1945-1956, l’ère des pionniers : C’est le début d’une prise en charge éducative alternative aux internats. Il s’agit d’intervenir directement dans les milieux de vie, dans un contexte d’après-guerre.

1957-1962, le phénomène des blousons noirs :

« Comme tout mythe, les « blousons noirs » disent aussi une réalité. Celle d’une époque, les Trente glorieuses, celle d’une jeunesse, qui augmente et prend conscience d’elle-même, qui invente sa propre culture, ses codes et ses aspirations, celle d’une délinquance, d’une violence sans aucune cause, celle, enfin, d’une génération aînée, qui n’avait pas prévu ce surgissement et qui se retrouve confrontée à un monde qu’elle ne comprend pas. Matrice enfin et surtout, d’un phénomène amené à perdurer avec le temps : les bandes de jeunes. »

France Inter – « Les blousons noirs, une jeunesse phénomène »

1972, une reconnaissance officielle : Depuis, la Prévention Spécialisée est passée de l’ère du bénévolat à l’ère de la professionnalisation, et de sa reconnaissance officielle (arrêté de 1972).

Extrait de l’arrêté de 1972

1986 : La loi de décentralisation du 6 janvier 1986 positionne la Prévention Spécialisée dans les compétences des Conseils Départementaux dans le cadre de la Protection de l’enfance.

2004 : Rapport du groupe de travail inter-institutionnel « La Prévention Spécialisée, enjeux actuels et stratégies d’action »

2005 : L’ordonnance du 1er décembre 2005 intègre la Prévention Spécialisée à la loi du 2 janvier 2002.

2007 et 2016 : Son rôle est réaffirmée dans les lois réformant la Protection de l’enfance. L’article L.221-2 du code de l’action sociale et des familles (CASF) prévoit que « dans les quartiers prioritaires de politique de la ville et dans les lieux où se manifestent des risques d’inadaptation sociale, le Département participe aux actions visant à prévenir la marginalisation et à faciliter l’insertion ou la promotion sociale des jeunes et des familles », intégrant la Prévention Spécialisée auprès des jeunes et des familles en difficulté ou en rupture avec leur milieu.

2017 : Rapport d’information par la commission des affaires sociales sur la mission : l’avenir de la Prévention Spécialisée – Monsieur Denis JACQUAT et Madame Kheira BOUZIANE-LAROUSSI, députés (2017)

2019 : Vadémécum « Développer la Prévention Spécialisée ». Ce texte cible spécifiquement une intervention de la Prévention Spécialisée auprès des jeunes de 18 à 25 ans, une extension des horaires d’intervention en soirée, la nuit et le week-end et la mise en place d’actions dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (jusqu’ici non couverts).

2021 : Déploiement des « bataillons de la Prévention Spécialisée pour la reconquête des quartiers républicains «