Les expérimentations

Repérée comme tête de réseau opérationnelle, l’APSN est régulièrement sollicitée pour sa capacité à mobiliser les acteurs de terrain, à les accompagner dans leurs propres expérimentations et à évaluer l’impact de ces dernières. Pour certaines expérimentations, l’APSN est également sollicitée pour les coordonner directement, en collaboration avec les financeurs, les partenaires et les acteurs de terrain.

La culture, un levier éducatif d’émancipation

Depuis 2016, la Fondation Culture & Diversité fait confiance à l’APSN pour coordonner une démarche innovante permettant aux professionnels des champs du travail social et celui de la culture, d’imaginer des projets d’ouverture culturelle et artistique, ajustés aux réalités de jeunes en difficultés afin de : Permettre aux jeunes, éloignés de la culture, et parfois même du droit commun de s’investir dans des pratiques culturelles et artistiques, de découvrir et fréquenter davantage les institutions culturelles. In fine, que ces jeunes soient ainsi renforcés dans leur socialisation et leur parcours de vie.

Tout au long de l’expérimentation, l’APSN a mis en place des espaces de mutualisation et de réflexion sur les enjeux de ces expérimentations

2016-2019 avec le projet « Arts, Cultures et Prévention », qui associait 6 associations de Prévention Spécialisée et 6 structures culturelles. Au total ce projet a concerné 179 jeunes de 11 à 26 ans sur 3 ans.

Découvrez l’origine du projet expliquée par Eléonore De Lacharrière, Déléguée générale de la Fondation Culturre & Diversité

Genèse du projet – vidéo de 2019

  • 2020-2023, le projet « Arts, Cultures et Protection de l’Enfance », renouvelle l’expérience avec 3 nouvelles structures culturelles et 3 types d’établissement de Protection de l’Enfance : un service UEMO de la PJJ, une MECS et une association de Prévention Spécialisée. Au total ce projet a concerné 136 jeunes mineurs, 177 actions, 23 professionnels engagés sur le projet.

La médiation Box’Happy, un outil innovant sur les relations conflictuelles au sein de la famille

La philosophie du projet : Médiation Box’ Happy se veut un outil innovant de soutien à la parentalité et de prévention des difficultés scolaires afin de favoriser la réconciliation du collégien avec sa scolarité, en intervenant sur les relations conflictuelles au sein de la famille.
Ce projet à destination des élèves «décrocheurs ou descolarisés» part de l’hyptothèse qu’une situation « de décrochage scolaire», de rejet de la scolarité, de déscolarisation… ne se comprend pas exclusivement à partir de la relation du sujet-jeune à l’école. Il s’agit également d’envisager les épreuves vécues par le jeune et sa famille dans sa relation avec le collège sous un autre angle : celui des relations intrafamiliales et des difficultés qui lui sont relatives. Ce projet vise à « apaiser la relation parent(s)-enfant, permettre aux parents de s’investir ou se ré-investir dans la scolarité de leur enfant, et aux collégiens de suivre une scolarité dans les meilleures conditions. Médiation BOX’Happy articule une action de boxe éducative et thérapeutique et une action de médiation familiale qui peuvent être mobilisées de manière indépendante ou être conjuguées en fonction des besoins des personnes accompagnées.

La méthodologie de l’évaluation réalisée par l’APSN

Croisement de 4 techniques de recueil de données :

  • Analyse de contenu documentaire
  • Observations des séances de Box’Happy
  • Recueil de données quantitatives relatives à l’action de Médiation Box’Happy
  • Entretiens semi-directifs avec les professionnels, les jeunes et les parents qui ont été bénéficiaires.